Plus personne en Afrique ne pense que Kabila peut se maintenir encore longtemps au pouvoir, selon un diplomate congolais

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Bruxelles, 1er août – « Personne dans la région, n’a envie de voir Kabila rater sa sortie. Mais  dans le même temps, aujourd’hui, plus personne ne pense qu’il soit en mesure de se maintenir au pouvoir très longtemps ». C’est ce qu’a déclaré lundi à La Libre Belgique un diplomate congolais de passage à Bruxelles.

Selon ce diplomate du Congo Brazzaville, « une implosion de la RDC serait aussi une catastrophe pour tout un sous-continent et même au-delà. Il faut donc trouver une solution pour une alternance la moins chaotique possible ».

Ce qui n’est vraiment pas du goût de Joseph Kabila qui, avec son clan, refuse visiblement le jeu démocratique, à voir l’épreuve de force qu’ils ont opposée lundi à la marche pacifique organisée, le même jour dans plusieurs villes du Congo, à l’appel des mouvements citoyens, rejoints par les principaux leaders de l’opposition, préférant plutôt mobiliser ses troupes aux quatre coins du pays et créer le chaos pour tenter de se maintenir au pouvoir.

Ainsi, selon Amnesty International, « une centaine de personnes ont été arrêteés, y compris des journalistes qui couvraient les manifestations », souvent dispersées à coups de matraques. Pour sa part, le colonel Pierre-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police nationale, reconnaît qu’« une quarantaine de personnes ont été interpellées à Goma, 17 à Kinshasa, une dizaine à Butembo, à Bukavu et à Lubumbashi aussi », pour avoir, selon lui, violé la loi en vigueur en matière de manifestations publiques.

De son côté, un ancien diplomate français, également abordé par La Libre, estime que pour beaucoup de présidents africains, « si Kabila est chassé par la rue, cela risque de donner des idées chez eux. La révolution au Burkina Faso a fait naître des ambitions dans pas mal de pays. IIs savent qu’une répétition de ce phénomène dans un pays de la taille et de l’importance stratégique de la RDC pourrait avoir des conséquances beaucoup plus dramatiques pour eux. C’est pour cela qu’ils sont tiraillés. Ils n’ont pas envie que Kabila soit chassé mais ils savent que s’il ne trouve pas une solution rapide, ce sera inévitable ». « L’équation est compliquée », conclut l’ancien ambassadeur français.

Les parrains scrutent la situation alors que Sindika Dokolo entre en conflit ouvert avec Kinshasa

Pour La Libre Belgique, en Afrique centrale, deux hommes apparaissent comme les parrains, le Congolais Denis Sassou Nguesso et l’Angolais José Edouardo Dos Santos. Le premier sait que sa proximité géographique avec la RDC voisine, dont il est séparé par la seule largeur du fleuve, fait de lui, « la première victime potentielle du tsunami kinois ».

Quant au vétéran angolais, 74 ans et sur le départ, il devrait être remplacé, au terme des élections prévues le 23 août, par l’actuel ministre de la Défense José Lourenço. Les violences au Kasai ont jeté plus de 1,4 million de Congolais sur les routes de l’exil, dont plusieurs milliers en direction de l’Angola. Ce qui a poussé Luanda à  multiplier les gestes de mauvaise humeur à l’égard de Kinshasa, notamment l’abandon de la coopération militaire, la fermeture des frontières et, surtout, l’apparition d’une ligne dure menée par Sindika Dokolo, quadra congolais marié à Isabelle, la businesswoman de la famille Dos Santos.

Depuis plusieurs semaines, Sindika Dokolo est entré en conflit ouvert avec Kinshasa.  « Je ne supporte plus la barbarie qui sévit en RDC », avait expliqué le beau-fils de Dos Santos, rappelle le quotidien belge pour qui, même si Sindika Dokolo dispose d’une marge de manoeuvre par rapport à son beau-père, il ne fait aucun doute que son offensive contre le régime de Kabila et ses dérives n’a pas été déclarée sans l’assentiment de Luanda. La Libre ajoute d’ailleurs que le président Dos Santos avait lui-même déclaré qu’il espérait que la crise congolaise soit réglée avant de passer la main à son successeur, début de l’année prochaine.

Kabila l’un des hommes les plus riches d’Afrique, 16 ans après son arrivée sans le moindre sou

Dans son commentaire, Hubert Leclerq souligne que la RDC est au bord du gouffre. Son économie s’est effondrée, les investisseurs ne reviendront pas tant que l’instabilité dominera. Le peuple, lui, pourra mourrir de faim. Pendant ce temps, relève-t-il, Joseph Kabila, arrivé en RDC sans un sou en poche, est, après seize années de pouvoir, l’un des hommes les plus riches d’Afrique, sans que le peuple congolais puisse bénéficier de la moindre retombée.

Aussi, le rédacteur en chef de La Libre estime que dans un tel contexte, la communauté internationale ne peut demeurer un spectateur neutre. A son avis, il faut que les sanctions internationales se multiplient et qu’elles touchent directement les vrais responsables de la crise congolaise. Et d’expliquer que « le clan Kabila a démontré qu’il était très sensible du côté de son portefeuille ».

Pour lui, Joseph Kabila a profité de la naïveté de la communauté internationale, il a grugé tous ses partenaires et aujourd’hui il faut reconnaître qu’aucun dialogue n’est plus possible avec ce régime qui détourne, vole et pille. Le Congo s’est enfoncé au coeur des ténèbres ces vingt dernières années par la faute d’un clan, fait-il remarquer avant de marteler : « Continuer de fermer les yeux serait criminel et pas seulement pour la RDC. C’est tout un continent qui doit sortir de cet enfer ».

Commenter cet article

cisse humanis numeris police 04/08/2017 21:01

humanis vitalis civilisis N2 h2ag ir8 D2CLARE FIDELIT2 ET LOYAUT2 EN PLUS DE L4OBSERVATION DE TOUTE MES R2GLES. ENCORE JOURNALISTE? ENCORE MUSICIEN ENCORE FIDELE AU PERE GENESIS LE PRESIDENT ABDOU DIOUF ENCORE MES REGLES ET MES NORMES AINSI QUE LES LOIS HUMANIS....VOIR YOUTUBE TITRES ORELSAN YOUSSOU NDOUR ET AUTRES NUMERAIRES. MA FIDELITE A LA POLICE NATIONALE. ALERTE AUSSI DES MENACES ET CHANTAGES CAR OUI CRINTINS DOSSEMENTS MINABLES POURRIS NON. TRES QUALIFIE POUR LE DIAGNOSTIQUE. JE VIENS DE DEPOSER CHEZ EDILIVRE EDITION ET SERVICE PUBLIC UN NOUVEAU PROJET DE ROMAN INTITULE ROMAN_​TEMOIGNAGE_​LE_​COMBLE_​DES_​MARIAGES_​BLANCS_​POUR_​PIEGER_​HUMANIS_​I_​LA_​MAGIE_​NOIRE_​BAT_​LE_​PLEIN_​DES_​MORGUES_​ET_​DE_​L?ETAT_​CIVIL mon compte pole emploi et narrive à me connecter apres investigation et quetes de 3heures 4heures de marches pour 1000fcfa environ et 300fcfa de connexion