L'Organisation de la Presse africaine réagit à notre article

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

Imbroglio dans l'organisation de la presse lors de la visite du Président Kadhafi en France

L'Organisation de la Presse africaine réagit 

Bruxelles - Le jeudi 13 décembre, nous nous insurgions sur "l'amateurisme" qui avait entouré l'organisation de la presse à l'occasion de la visite officielle du Président libyen Mouamar Kadhafi en France, du 10 au 15 décembre, qui a fait que six journalistes africains de Belgique, dûment accrédités, n'avaient pu assister à la conférence-débat prévue de longue date.
Les journalistes avaient dû regagner la capitale belge le lendemain de leur arrivée à Paris dimanche. Lire l'article
Imbroglio dans l’organisation de la presse lors de la visite de Kadhafi.
L'Organisation de la Presse africaine, qui s'est sentie compromise dans l'article, a cru bon réagir à nos propos. Ce qui est de bonne guerre. Mais même, nous estimons que ce n'est pas parce que l'Européen a reçu l'information que tout est en ordre. Face au nouvel ordre mondial de l'information, il est inévitable, et même crucial, que l 'Africain puisse se réapproprier l'information, surtout lorsqu'elle concerne son propre continent. Voilà une nouvelle occasion manquée.  
Ainsi, nous portons à la connaissance de nos nombreux lecteurs cette réplique, qui sonne comme un droit de réponse.

Sat, 15 Dec 2007 11:05:47 +0100
Cher Monsieur,
 
J’ai bien pris connaissance de votre article relatif au rôle de l’Organisation de la Presse Africaine durant la visite du Guide Libyen.
 
Soyez assuré que je comprend parfaitement votre position.
 
Je vous rappelle cependant que plus de 50 journalistes ont assisté à la conférence de presse du Ministre des Affaires étrangères libyens qui s’est déroulé vendredi à 12h00 à l’hôtel Meurice.
 
Nous devrons donc nous faire à l’idée de vous avoir déçu, et d’avoir en revanche apporté satisfaction à RFI, à i-Télé, à LCI, à Libération, à France 2, à Deutch Press Agentur, à l’AFP, à la BBC, etc…..Ce qui ne devrait pas poser un gros problème.
 
Nous savons en effet qu’il est parfois difficile de satisfaire tout le monde.
 
Je crois utile de vous préciser que votre article ne compromettra pas  vos relations avec l’Organisation de la Presse Africaine.
 
Cordialement.
 
Nicolas POMPIGNE-MOGNARD
Secretary-General
 
African Press Organization - APO
MCM - 1, rue du Grand Chene - Case 574
1001  Lausanne – Suisse - Tel. : + 41  22 534 96 97
Skype : apo-opa
 
cid:1158814275:/ya/download/fr/ShowLetter?box=%40B%40Bulk&MsgId=5566_0_14052_1746_32938_0_111092_48252_3156569225_oSOYkYn4Ur6Rg9euJfSMZ2XOXMvy9M8u1Y0f6sq.6HJJumu.MZWUEhW7Cnu1HDEvhKOUmkTN7PU21B9qQfcZkRVQgm5SoCniVhFRWjmc5kPJAm.WJNxcfZ2v3dtTCfgbZME0ICpI8uXG54SJmEa.e_9XWIR95sENG39M5PYEFt6c&bodyPart=2&YY=70746&y5beta=yes&y5beta=yes&order=down&sort=date&pos=0&view=a&head=b&Idx=0
 

Note : Pour mieux vous servir, notre quotidien va très rapidement devenir www.lesignalducontinent.info

Commenter cet article