Atterrissage forcé d’un hélicoptère de l’ONU : Un mort

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

Atterrissage forcé d’un hélicoptère de l’ONU : Un mort et des blessés
 
Kinshasa - Une personne a été tuée et plusieurs blessées, mardi, lors de l’atterrissage forcé d’un hélicoptère de transport de la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monuc) au Nord-Kivu (Est), a-t-on appris auprès de l’ONU.
«Selon les premières informations dont dispose la Monuc, cet accident serait dû à un problème technique. Le bilan provisoire fait état d’un mort, un membre de l’équipage qui aurait fait une crise cardiaque peu après l’atterrissage forcé, et de plusieurs blessés», a déclaré à Sylvie van den Wildenberg, porte-parole de la Monuc au Nord-Kivu, cité par l’AFP.
L’appareil, un MI 17 qui transportait «au moins 6 passagers civils et 5 membres d’equipage», a été contraint à «un atterrissage d’urgence dans le territoire de Masisi, dans les environs de la localité de Matanda», à environ 45 km à l’ouest de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Il effectuait la liaison entre Goma et Walikale, une cité minière située à environ 130 km au Nord-Ouest de Goma.
La Monuc n’était pas dans l’immédiat en mesure d’indiquer le but de cette mission civile, ni l’identité des passagers. Les équipages de ces hélicoptères sont en général russes ou ukrainiens. «Une équipe de secours et une force de réaction rapide de Casques bleus ont été dépêchées sur les lieux», a précisé la porte-parole.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article