2008, année d’ouverture des grands chantiers, selon Kabila

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

 LOGO-CONTINENT.jpg
 
Administration et Rédaction : 75, Marius Duchéstraat 1800 Vilvoorde-Belgique – Compte : 000-1779090-13 
 Tél.: + 32 53 41 62 34 – GSM : + 32 496842694 – 485453016 –  e-mail :
lesignalmagazine@yahoo.fr 
Représentation Kinshasa: 54, Avenue Ndala - Kinshasa-Lemba - Tél : + (243) 89 81 34 349
 
 
 
 
Quotidien du mercredi 2 janvier 2008
 
 
 
RDC - INFOS NATIONALES
 
2008, année d’ouverture des grands chantiers à travers la RDC, selon Kabila
 
Kinshasa - Le Président Joseph Kabila a annoncé lundi, à Lubumbashi, dans son message de vœux à la Nation, à l’occasion du nouvel an 2008, que cette année est celle au cours de laquelle seront lancés des grands travaux de reconstruction partout à travers la République démocratique du Congo, 2007 ayant été l’année de la consolidation des bases pour la construction d’un Congo réellement prospère. « Aucune province ne sera en reste », a-t-il martelé, ajoutant que l’an 2008 est celle du parachèvement du processus électoral et de la consolidation de la démocratie avec l’organisation des élections municipales, communales et locales.
salongo-bimsum.JPGLe président congolais a invité son peuple à s’impliquer activement dans l’exécution des cinq chantiers et à faire un choix judicieux des personnes appelées à diriger demain nos villes, communes et secteurs. Il a par ailleurs fait savoir que la conférence sur la paix, la sécurité et le développement dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu a été initiée en vue de garantir une égale chance de reconstruction et de développement à toutes les provinces. Pour y arriver, il s’avère nécessaire de restaurer la paix sur l’ensemble du territoire national sans laquelle ces bonnes perspectives deviendront illusoires.
Dans le but d’éclairer la lanterne des uns et des autres, il a tenu à préciser que la conférence qui s’ouvre prochainement à Goma, au Nord-Kivu, n’a pas pour objet : « un quelconque partage du pouvoir ; encore moins, la réouverture des débats sur des questions déjà tranchées par le peuple congolais à l’occasion du dernier référendum constitutionnel ».
Aussi, a-t-il souligné que « cette conférence n’est pas non plus un procès d’une partie de la nation contre une autre, ni une négociation entre des institutions légitimes et celles qui ne le sont pas ». Elle se veut plutôt une chance supplémentaire donnée à la paix, à la réconciliation et à la stabilité dans cette partie encore troublée de la RDC.
Vous pouvez obtenir l’intégralité du texte en le demandant à la redaction.
 
Une commission d’enquête parlementaire aux Mines
 
Kinshasa - Les sénateurs ont adopté lundi, au cours de leur séance plénière, la proposition d’une résolution portant création d’une commission d’enquête parlementaire au niveau du ministère des Mines. Le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, qui avait reçu le week-end les vœux de nouvel an du personnel administratif de cette institution, avait annoncé, à cette occasion, de grandes réformes au sein de cette administration, notamment le renforcement des capacités ainsi que l’adaptation des équipements à l’évolution des projets en vue de l’amélioration du travail.
 
Adoption définitive du projet de Budget 2008
 
Kinshasa - Le projet du Budget de l’Etat pour l’exercice 2008 a été adopté définitivement lundi, après l’audition du rapport de la Commission paritaire Sénat-Assemblée Nationale chargée d’harmoniser les vues entre les deux chambres du Parlement, par 228 voix pour, 57 contre et 10 abstentions sur 335 députés présents.
Cette commission a été instituée après que le Sénat qui examinait en deuxième lecture cette loi des finances ait revu à la baisse, soit avec un peu moins de cent milliards de FC, le projet adopté le 14 décembre à l’Assemblée nationale et qui se chiffrait en équilibre, en recettes et en dépenses, à plus de 1.700 milliards de FC, soit plus de 3,6 milliards USD.
Le Sénat a réduit ce budget, à en croire la commission, sur base des déclarations de certains membres du gouvernement qui se sont dédits à la Chambre Haute après s’être engagés formellement devant la Commission ECOFIN de l’Assemblée Nationale, à réaliser des recettes additionnelles dégagées après examen et analyse du projet de Budget.
En raison de cette attitude versatile des membres du gouvernement, la plénière de l’Assemblée nationale a pris deux recommandations à l’endroit de l’Exécutif. La première déplore l’attitude des membres du gouvernement pour avoir donné d’autres éléments au Sénat et la seconde réitère une ancienne disposition qui demande au gouvernement d’attribuer des licences d’exploitation uniquement sur base d’appels d’offre.
Les ministres de l’Economie nationale, du Commerce extérieur, de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), de l’Industrie, de l’Agriculture, des Mines, des Affaires foncières, du Tourisme et des PTT, ont, en effet, exprimé l’impossibilité pour leurs ministères de réaliser les montants prévus à titre de recettes additionnelles, telles que dégagées par la Commission ECOFIN de l’Assemblée nationale. Quelques intervenants ont fustigé ce comportement et demandé au Premier ministre d’en tirer toutes les conséquences.
Le projet de budget adopté sera transmis au Chef de l’Etat pour promulgation. Financé à plus de 50 % par les recettes propres, le budget 2008 accorde une bonne part au secteur social, notamment à la rémunération du secteur public de l’Etat.
 
Inquiétude et optimisme sur la paix dans le Grand Kivu
 
UNHCR-refugies.jpgBukavu - Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, a prononcé à l’ouverture des trarvaux préparatoires de la conférence sur la paix, la sécurité et le développement aux Sud et Nord-Kivu, un discours exprimant son inquiétude et son optimisme sur la situation politique et sécuritaire dans sa province. Il s’est dit inquiet parce que près d’un million de citoyens congolais vivent dans l’errance, le deuil, la famine et la peur d’autres morts programmées.
Optimiste parce qu’il faut remercier le président Joseph Kabila pour son implication dans ces concertations historiques, dont il est l’initiateur, et qui visent la cohabitation pacifique des composantes de toutes les communautés.
La réussite de ces assises, a-t-il déclaré, est conditionnée par un comportement d’amour à manifester envers les déplacés de guerre et par la bonne volonté des participants qu’il a appelés à bannir les déclarations de haine, les procès d’intention, les discours incendiaires et l’intimidation des intervenants.
Pour le gouverneur du Sud-Kivu, M. Bernard Watunakanza, les peuples des hauts Plateaux d’Uvira, de la plaine de la Ruzizi et de 11 territoires et communes de cette province doivent comprendre que l’heure a sonné pour la réconciliation des fils et filles du Sud-Kivu et pour le retour au Rwanda des éléments FDLR et Interahamwe.
 
 
PROVINCES

L’ancien gouverneur Ndjoku Eyobaba conduit à sa dernière demeure
 
Kinshasa - La dépouille mortelle de l’ancien gouverneur de la ville de Kinshasa de 1970 à 1974, Ndjoku Eyobaba, a été inhumée lundi au cimetière de la Gombe en présence du gouverneur de la capitale, André Kimbuta Yango, des membres de l’exécutif urbain, de certains députés provinciaux, des amis et connaissances ainsi que des membres de famille visiblement consternés.
Auparavant, le gouverneur avait rendu un dernier hommage à l’illustre disparu devant le bâtiment administratif de l’Hôtel de ville où le cortège funèbre a fait escale avant de se diriger au cimetière de la Gombe, sur ordre de l’autorité urbaine qui a pris en charge les obsèques du défunt.
Décédé le 26 décembre 2007 à l’âge de 83 ans, feu Ndjoku Eyobaba est un ancien sergent de la Force Publique qui a pris part à la deuxième guerre mondiale au même titre que le général Bobozo. Il a marqué son passage à la tête de la capitale notamment par un engagement révolutionnaire à l’animation politique avec le « Groupe Kake » de l’époque.
 
Un réveillon de Saint Sylvestre sans éclat particulier à Kinshasa
 
kinshasa-copie-1.jpgKinshasa - Les Kinois ont partagé le réveillon de la Saint Sylvestre entre les veillées de prières, les soirées dansantes et les réjouissances familiales, sans pour autant que cette fête de fin d’année emballe la majorité de la population profondément démunie, a-t-on constaté.
Le non-paiement des fonctionnaires de l’Etat et le paiement de certains d’entre eux dans la précipitation, à un ou à deux jours de la fête, n’a fait que renforcer le climat de morosité dans plusieurs familles déjà rongées par la précarité des conditions sociales.
Quelques Kinois approchés ont déclaré que le réveillon de la Saint Sylvestre a été le reflet de l’année 2007, marquée essentiellement par divers problèmes sociaux.
 
Bientôt des travaux d’adduction d’eau potable à Matadi
 
Matadi - Les populations bénéficiaires du projet d’adduction d’eau potable dans les quartiers à forte concentration humaine de la ville de Matadi, dépourvus d’eau potable, notamment le quartier Nsakala Nsimba dans la commune de Nzanza, ont exprimé leur satisfaction à l’annonce le week-end par le maire de la ville, Jean-Marc Nzeyidio Lukombo, du lancement prochain par le gouvernorat du Bas-Congo des travaux y afférents.
Entièrement financé par la province à hauteur de 24.883 USD, ce projet initié par le maire de la ville s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les maladies d’origine hydrique auxquelles sont exposés les habitants de ces quartiers à la suite de la consommation de l’eau souillée, notamment la diarrhée, la typhoïde et la verminose.
Les travaux qui seront exécutés par la main d’œuvre qualifiée de la Regideso/Matadi consisteront en la construction de bornes fontaines qui mettront ainsi fin à la corvée de la population, obligée auparavant à parcourir de longues distances la nuit pour s’approvisionner en eau potable moyennant de l’argent.
 
Les ex-combattants Mai-Mai de Maniema invitent Nkunda à la raison
 
Kindu - Face à l’humiliation que le Rwanda et l’Ouganda continuent à infliger au peuple congolais à travers l’ex- général déchu, Laurent Nkundabatware, le collège des ex-combattants Mai-Mai du Maniema invite ce dernier, à rejoindre sans condition le processus de brassage.
Cette invitation qui constitue aussi une mise en garde et publiée dans le communiqué remis à la presse, attire également l’attention des insurgés Tutsi congolais qu’en cas de résistance, les patriotes Mai-Mai sont prêts à combattre pour mettre fin à cette insurrection et aux caprices révoltants de Nkundabatware.
Le collège des ex-combattants Mai-Mai prend à témoin la communauté internationale sur tout ce qui se déroule au Nord-Kivu, situation malheureuse tendant à embraser tout l’Est, avant de souligner que les résistants Mai-Mai sont conscients de la convoitise dont la RD Congo est victime suite à ses nombreuses richesses. Ils n’accepteront plus jamais et en aucun cas que la paix soit de nouveau menacée pour des intérêts égoïstes et partisans, conclut le communiqué.
 
5 morts et plusieurs blessés dans des accidents de circulation à Bukavu
 
 
Kinshasa.jpgBukavu - Cinq personnes mortes et plusieurs blessées, tel est le bilan d’un accident qui s’est produit à Karhale dans commune de Kadutu à Bukavu, au Sud- Kivu. Selon des témoins, une camionnette transportant des vidanges de bières et des passagers s’est renversée à la suite d’un excès de vitesse. Le chauffeur fait partie des tués tandis que les blessés ont été acheminés dans différents centres de santé et hospitaliers de la place.
Par ailleurs 6 hommes ont été blessés et une femme a eu une jambe fracturée dans un autre accident de circulation. Roulant à vive allure, un minibus a échoué dans un cafétéria après avoir percuté une voiture qui se dirigeait dans le même sens que lui. Les victimes sont également en soins.
 
Un voleur à main armée brûlé à Bukavu
 
Bukavu- Un voleur, prétendu militaire et un des quatre malfrats qui ont visité la famille Iragi au quartier Ndendere, cellule Muhungu, a été tué et brûlé par la population qui s’est faite justice. Les malfaiteurs ont réussi à arracher 150 dollars américains et plusieurs biens de cette famille. Celle-ci a pu ravir un fusil de ces voleurs, qui ont tué un membre de la famille nommé Destin Iragi, âgé de 20 ans.
En deuil, un des malfrats s’est pointé pour réclamer l’arme prétextant avoir été envoyé par un major des FARDC opérant à Bunyakiri. Courroucée, la population n’a pu que se rendre justice en tabassant l’infortuné, avant de le brûler. Cela, malgré la campagne menée pour prohiber la justice populaire, d’autant que les malfaiteurs appréhendés et transférés à la justice sont sitôt relâchés.
 
Recrudescence des viols à Katobo
 
Uvira - Au moins 3 femmes sont violées par semaine à Katobo, à 45 km de Runingu, groupement d’Ikoma dans la chefferie de Bafuliru, territoire d’Uvira au Sud-Kivu, a affirmé l’infirmier du centre de santé de Katobo-Ndegu, M. Magajira. Ce dernier a indiqué que les victimes viennent pour la plupart des contrées de Marungu, de Kaholoholo, de Nyamafunu et de Mugaja.
Après avoir reçu des soins primaires à Ndegu, les victimes sont transférées à la zone de santé pour des soins appropriés, a souligné l’infirmer. S’agissant des auteurs, selon le témoignage des victimes, ils sont souvent des chasseurs, des militaires et d’autres inciviques. Depuis l’enregistrement de ces actes de viol à Katobo, aucun auteur n’a été jusque là poursuivi par la justice.
 
 
SPORTS
 
Didier Mvibudulu de l’EUFBOMA désigné arbitre international
 
Boma- L’Entente urbaine de football de Boma (EUFBOMA) est honorée par la désignation de Didier Mvibudulu Ikia en qualité d’arbitre international par la FECOFA (Fédération congolaise de football association), a-t-on appris vendredi de source proche de cette entente. Cette distinction fait suite à la réussite de cet officiel au test organisé dernièrement à Kinshasa, auquel avaient pris part les arbitres de différentes associations de football du pays.
Elu plusieurs fois meilleur arbitre de la LIFBACO (Ligue de football du Bas-Congo), Mvibudulu a dirigé avec brio plusieurs rencontres du championnat de la LINAFOOT (Ligue nationale de football) et de la Coupe du Congo, rappelle-t-on.
 
Le Signal du Continent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article