Vive colère à Mbuji-Mayi pour une histoire de piles

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

Vive colère à Mbuji-Mayi à la suite d’une saisie de piles
 
undefinedMbuji-Mayi - Plus de trois mille personnes ont marché lundi sur les principales artères de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la Province du Kasaï Oriental, pour protester contre la saisie des piles. Vous ne rêvez pas encore, chers lecteurs.
Les manifestants brandissaient des calicots où l’on pouvait lire « Non à la politique de l’exclusivité de vente des produits à grande consommation», a-t-on constaté sur place. Ils ont exigé la libération de six wagons de piles saisis à la gare de Mwene Ditu depuis deux semaines et appartenant à un opérateur économique. La cargaison a été saisie au nom de l’exclusivité de vente de piles accordée à une entreprise locale.

Le président de la Société civile unifiée, initiateur de la marche, a demandé à l’autorité provinciale de surseoir la mesure d’incinération de ces piles. A l’issue de la marche un mémorandum a été remis au gouvernorat de province. Sans commentaire.

Le Signal du Continent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article