12.000 cas de viols au Sud-Kivu en 2007

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

Note : Nous avons été absent un moment pour cause de reportages en dehors de Bruxelles. Veuillez nous en excuser. Cornelis Nlandu
 
 
12.000 cas de viols et violences sexuelles faites aux femmes au Sud-Kivu en 2007
 
Bukavu - Douze mille trente et un cas de viols et violences sexuelles faites aux femmes ont été recensés au Sud-Kivu en 2007 par la Synergie provinciale de lutte contre ces fléaux, a annoncé le président de cette organisation, M. Jean Ngongo Mundala, au cours d’une réunion vendredi au restaurant le Bourgeois de Bukavu.
malade-congolais.jpgLe tableau synthétique de cas de viols et violences sexuelles faites aux femmes au Sud-Kivu place la zone de santé de Kaniola (territoire de Walungu) en tête avec 2.393 cas, suivie de la zone de santé Mulungu (territoire de Shabunda) avec 1.486 cas.
Dans la ville de Bukavu, la zone de santé d’Ibanda vient en première position avec 864 cas. Selon M. Jean-Paul Ngongo, tous les cas de Bukavu n’ont pas nécessairement été commis sur place. Car, a-t-il ajouté, beaucoup de forfaits sont commis à l’intérieur de la province mais les malades sont transférés à Bukavu. L’analyse des données de l’étude sérologique montre que 22% des victimes sont testées sero-positives, 82 % des victimes sont malades des infections sexuellement transmissibles (IST).
70 %  des violences sexuelles sont attribuées aux groupes armés qui sont dans la forêt et 16 % aux FARDC et à la Police nationale congolaise (PNC). Les membres de la Synergie ont déploré le cas du territoire insulaire d’Idjui où les éléments de la Force navale (marins) sont auteurs des plusieurs cas de viols et violences sexuelles.
Le tableau des points faibles a affiché l’insuffisance et la non disponibilité de fonds au moment opportun ; la faible implication de l’agence leader (UNFPA) dans la lutte contre les viols et violences sexuelles. Pour ce qui est des préparatifs de la journée internationale de la femme célébrée le 8 mars de chaque année, la synergie provinciale compte participer d’abord au défilé, ensuite organiser une marche à l’occasion de la journée de plaidoyer et un carnaval de la dignité de la femme est également prévu dans tous les territoires du Sud-Kivu.
 
Le Signal du Continent/ACP
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article