22 morts et plusieurs blessés, bilan des affrontements au Bas-Congo

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

 
22 morts et plusieurs blessés, bilan des affrontements entre BDK et la PNC
 
Matadi - Vingt-deux (22) morts, dont une femme, et plusieurs blessés graves, tel est le premier bilan officiel annoncé par l’autorité provinciale, 72 heures après les affrontements qui ont opposé jeudi et vendredi derniers à Luozi, dans le territoire du même nom, district des Cataractes dans la province du Bas-Congo à environ 200 km de Kinshasa), les adeptes de BDK (Bundu dia Kongo, mouvement politico-religieux) et des éléments de la PNC (Police nationale congolaise) venus en grand renfort de Kinshasa.
Selon le gouverneur du Bas-Congo, Simon Mbatshi Batshia, qui l’a annoncé au cours d’un point de presse lundi à sa résidence de Matadi, les 22 morts, sauf la femme, étaient tous des « makesa » (adeptes de BDK) dont 7 ont été tués à Luozi et les 15 autres à Bandakani, à une trentaine de km de Luozi. Le chef de l’exécutif provincial du Bas-Congo qui a regagné Matadi dimanche dans la soirée, a confirmé le rétablissement de l’ordre dans cette partie de la province.
 
2 policiers tués dans des affrontements à Seke-Banza
 
Alors que le point de presse venait de prendre fin, un bruit a circulé parmi l’assistance faisant état de 2 policiers tués à la suite des affrontements survenus le même jour à Seke-Banza, dans le territoire du même nom, district du Bas-Fleuve à une centaine de km de Matadi, entre les adeptes de BDK et les forces de l’ordre. Le bruit a été confirmé par l’autorité provinciale.
Dans le même contexte à Boma, une marche pacifique des adeptes de BDK annoncée la veille a été annulée lundi sans explication. L’on pense que le dispositif sécuritaire très musclé mis en place par l’autorité urbaine a dissuadé les organisateurs.
 
Le Signal du Continent
 
 

Commenter cet article