Effervescence au Bas-Congo autour du duel Ne Muanda Nsemi-Kalume

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

Le duel Ne Muanda Nsemi-Kalume jette le Bas-Congo dans l’effervescence

 

Boma - L’ensemble de la population du Bas-Congo qui a suivi avec une attention passionnée la séance plénière de l’Assemblée nationale consacrée à l’opération rétablissement de la paix et restauration de l’autorité de l’Etat dans la province est en effervescence à la suite de la prestation du député Ne Muanda Nsemi. Des échos en provenance de Boma et des principaux centres et cités du Bas-Congo desservis par la SNEL renseignent que la plénière de l’assemblée nationale du mercredi 27 mars 2008 a battu tous les records d’audience, permettant ainsi à la population de suivre le "match" qui opposait le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, décentralisation et sécurité, Denis Kalume, au député Ne Muanda Nsemi.

De manière générale, les habitants du Bas-Congo désapprouvent à l’unanimité l’usage disproportionné de la force par le gouvernement central sur les populations civiles non armées, en particulier les adeptes de BDK (Bundu dia Kongo, mouvement politico-religieux), usage qui a occasionné plusieurs pertes en vies humaines.

S’agissant en particulier du bilan des victimes, l’opinion au Bas-Congo se rallie à la thèse de Ne Muanda Nsemi, selon laquelle le nombre avancé par les instances officielles est minoré et que l’expédition punitive a fait plusieurs milliers de tués à Luozi, à Seke-Banza et à Matadi. La publicité gratuite faite à Ne Muanda Nsemi a eu pour effet de le présenter désormais comme le défenseur du peuple Kongo en proie à des frustrations diverses ces deux dernières décennies de la part des autorités centrales, souligne l’Agence congolaise de Presse à Boma.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article