Rumeur de « rétrécissement des organes génitaux masculins » : On veut arrêter les coupables

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

 

 

LOGO-CONTINENT.jpg 

Administration et Rédaction : 75, Marius Duchéstraat 1800 Vilvoorde-Belgique – Compte : 000-1779090-13
Tél.: + 32 53 41 62 34 – GSM : + 32 496842694 – 485453016 –  e-mail :
lesignalmagazine@yahoo.fr 
Représentation Kinshasa: 54, Avenue Ndala - Kinshasa-Lemba - Tél : + (243) 89 81 34 349
  

 

 

 

 

 

 

 

 

INFOS NATIONALES

 

 

Rumeur de « rétrécissement des organes génitaux masculins » : On veut arrêter les coupables

 

Kinshasa – Le commissariat de la Police nationale congolaise (PNC) basé au quartier Ngomba Kinkusa, dans la commune de Ngaliema, à Kinshasa préconise des sanctions à l’endroit des auteurs et des victimes du phénomène « rétrécissement des organes génitaux masculins », a rapporté lundi un officier de police de ce commissariat qui a requis l’anonymat.

Selon la source, consécutivement aux deux cas enregistrés la semaine dernière dans cette entité, il s’est avéré, après interrogatoire des concernés et une analyse approfondie de la situation qu’il ne s’agissait que d’une fausse rumeur visant à plonger la population dans la psychose et la peur, faute des preuves matérielles suffisantes.

Il s’en est donc suivi la décision, pour ce commissariat de police, de procéder à l’arrestation pure et simple non seulement des auteurs, mais aussi des présumés victimes car, c’est la seule façon, selon ce commissaire, de lutter contre ce phénomène qui porte atteinte à la pudeur des paisibles citoyens.

 

Les services indésirables refont surface au beach Ngobila

 

Kinshasa - Plusieurs services désaffectés au beach Ngobila et chassés des installations de ce poste frontalier au cours d’une opération d’assainissement organisée en juillet 2007 par l’inspection générale de la Police Nationale Congolaise (PNC), sont retournés à ce port à la grande surprise des passagers.

Interrogé à cet effet, l’un des responsables de beach a indiqué, sous le couvert de l’anonymat, que ces services, comprenant chacun une vingtaine d’agents, reviennent avec des ordres des missions en bonne et due forme de leur hiérarchie respective. Sans les citer exhaustivement, il a indiqué qu’il s’agit notamment des différents services spéciaux qui étaient accusés de tracasserie et extorsion des passagers.

Ce retour suscite de l’indignation auprès de la plupart des habitués du beach Ngobila interrogés à cet effet, qui craignent de voir le désordre élire de nouveau domicile à cet important poste frontalier avec un nombre pléthorique des services.

En 2002, rappelle-t-on le Président Joseph Kabila avait signé un décret limitant à 4 les services devant opérer dans tous les postes frontaliers de la RDC afin d’humaniser les formalités de voyage et redorer l’image de la RDC, réputée pays hospitalier. Pour le Beach Ngobila, les quatre services retenus étaient l’ONATRA (Office National des Transports), la DGM (Direction Générale de Migration), l’OFIDA (Office des Douanes et Accises) avec l’OCC (Office congolais de Contrôle) et le Service d’hygiène.

 

La question de l’exploitation pétrolière dans le lac Albert exposée à Mokolo wa Pombo

 

Kinshasa.- Le dossier lié à l’exploitation de pétrole dans le lac Albert, au Nord-Est de la province Orientale, a été au centre d’une réunion de travail que le premier vice-président du Sénat, Edouard Mokolo wa Pombo, a eue le week-end dernier avec une délégation de l’Assemblée province de cette partie du pays, dépêchée à Kinshasa pour récolter toutes les informations relatives à ce cas. La mission considère qu’il s’agit d’un dossier géré « avec une grande opacité », raison pour laquelle l’assemblée provinciale a décidé de s’en remettre au Sénat dès lors que c’est à lui qu’incombe la défense des intérêts des provinciaux au plan national. Le premier vice-président du Sénat a promis de soumettre le dossier à qui de droit en vue d’une solution appropriée.

 

Les activités commerciales paralysées à Nyamilima au Nord-Kivu

 

Kinshasa - Aucune activité commerciale n’a été exercée à Nyamilima, localité située à plus de 100 km au Nord-Est de Goma, au Nord- Kivu, a cause des combats du week-end dernier entre les éléments des FARDC et les dissidents des FDLR du colonel Jean-Claude Muhire, selon un document de la MONUC.

Les opérations qui ont débuté aux environs de 19 heures locales se sont déroulées pendant 30 minutes sur une colline de la cité de Nyamilima. Selon le responsable de la 6ème brigade intégrée cité par la MONUC, l’attaque des FDLR sur les positions des FARDC intervient après l’arrestation, la semaine dernière, du colonel Jean-Claude Muhire, chef des FDLR.

Le colonel Muhire, affirme la MONUC, est accusé de meurtre de 10 soldats des FARDC, à Nyamilima en octobre dernier et d’une femme il y a aujourd’hui une dizaine de jours. Les FARDC qui ont utilisé des mitraillettes ont poussé les FDLR à abandonner la lutte. Ces derniers se sont repliés dans le parc des Virunga, au Nord-Kivu, a indiqué le commandant de la 6ème brigade intégrée. Deux quartiers de Nyamilima ont été systématiquement pillés par les FDLR avant leur fuite.

 

Le procès des adeptes de BDK retransmis en direct par les radio locales

 

Mbanza-Ngungu - Le procès des adeptes de BDK (Bundu dia Kongo) au Tribunal de grande instance (TGI) de Mbanza-Ngungu est retransmis en direct par les stations de radio locales émettant dans les districts des Cataractes et de la Lukaya. Selon le ministre provincial de la Justice, droits humains, information et presse, Dieudonné Pambu Ntima, qui l’affirme dans un communiqué, " c’est pour permettre à l’ensemble de la population du Bas-Congo de suivre le déroulement de ce procès au cours duquel la procédure judiciaire et les droits humains sont respectés ".

Il y exprime, en outre, sa satisfaction d’avoir constaté lors de sa visite du 16 au 19 avril 2008 à Mbanza-Ngungu que les prévenus de la secte Bundu dia Kongo étaient "  bien traités, bien habillés, bien chaussés et transportés dans des véhicules pour se rendre au lieu du procès ".

La même source fait état, par ailleurs, d’un lot de médicaments et de fournitures de bureau qui ont été remis dernièrement par le ministre Pambu à la Prison centrale de Mbanza-Ngungu en présence du député Kiakwama kia Kiziki, élu de la circonscription électorale de Mbanza-Ngungu, de l’administrateur du territoire et du procureur de la République du même ressort.

 

Mme Milde Lemen désignée nouveau consul belge au Bas-Congo

 

Matadi - Le ministre belge des Affaires étrangères, Karel de Gucht, a procédé dernièrement à l’installation de Mme Milde Lemen en qualité de consul belge au Bas-Congo en remplacement de l’ancien, rappelé. Le nouveau consul connaît bien le peuple congolais, un peuple imbu d’esprit hospitalier avec lequel Mme Lemen a des affinités, d’autant plus qu’elle est née et a grandi en RDC, notamment à l’Est du pays dans la province du Nord-Kivu qu’elle connaît parfaitement, a déclaré le ministre Karel de Gucht. Ces éléments constituent pour elle un atout majeur, a soutenu le ministre belge qui a sollicité en sa faveur l’appui des autorités politico-administratives, civiles et militaires congolaises en vue du raffermissement des relations de coopération mutuellement avantageuses pour les peuples belge et congolais.

 

 

PROVINCES

 

Le président Kimasi renforce l’implantation de l’ABAKO à Boma

 

Boma - Le président général de l’ABAKO (Alliance des bâtisseurs du Kongo), François Kimasi Matuiku Basaula, a eu en début de semaine à Boma des entretiens avec les membres de son parti politique en vue de renforcer l’implantation de son mouvement dans cette ville.

Le président Kimasi a, dans ses propos, soutenu que son parti politique n’avait pas seulement un caractère provincial mais également national, en raison de son implantation sur toute l’étendue du territoire national à l’instar d'autres grandes formations politiques du pays. Il a exhorté les membres de son parti à suivre l’exemple des combattants de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social), où tous les adhérents participent, selon lui, à la vie du parti quel que soit leur milieu de vie. 

« Les combattants de l’UDPS aiment leur leader sans conditions et prêtent attention à toutes ses recommandations » a déclaré le président François Kimasi qui est également président de l’assemblée provinciale du Bas-Congo. Il était accompagné dans sa mission par deux conseillers de son cabinet, pour palper du doigt la santé de son parti politique à Boma et chercher les voies et moyens d’y établir des structures viables pour son implantation définitive.

 

Inauguration du centre médical de Kimazebo à Luila

 

Kinshasa - Le député national Jean-Claude Vuemba a inauguré samedi le centre médical LUREFKA à Kimazebo, dans le groupement de Ngamina, secteur de Luila, territoire de Kasangulu dans la province du Bas-Congo. Il a remis 140 kg de médicaments devant servir de la petite intervention jusqu’à l’accouchement, en félicitant l’initiateur et promoteur de ce Centre, M. Nsongo, président de l’ONG LUREFKA, pour cette réalisation en faveur de la population locale.

M. Vuemba a déploré à cette occasion, le mauvais état de la route qui relie Sona Bata à Kimazebo, longue de 45 km, qu’il faut couvrir en cinq heures de route. Il  trouve anormal que Kasangulu, qui encaisse plus de 6 millions de dollars américains mensuellement avec le péage, ne puisse pas penser à entretenir ce tronçon de route, appelant à la même occasion les autorités provinciales de Matadi à l’équité à travers les 10 territoires du Bas-Congo. M. Jean-Claude Vuemba ne s’explique pas non plus le fait que Kimazebo, qui se trouve à 5 km du barrage de Zongo, ne puisse pas jouir du courant électrique.

 

Six membres de l’écurie «Chicago» aux arrêts à Kinshasa

 

Kinshasa - Six délinquants, membres de l’écurie «Chicago», qui sèment de l’insécuité, dans la commune de Ngiri-Ngiri ont été présentés lundi devant le ministre provincial en charge de l’Intérieur, de la Population, de la Décentralisation et de la Sécurité, Godard Motemona, devant la maison communale de Ngiri-ngiri.

Le ministre provincial a félicité la Police communale de cette entité administrative pour avoir mis la main sur ces inciviques qui perturbent la quiétude des Kinois. Il a également exprimé la détermination de l’Exécutif provincial de venir au bout de toutes les écuries des hors-la loi qui terrorisent la population.

 

Un accident de la circulation fait cinq morts à Kinshasa

 

Kinshasa - Un accident de la circulation survenu sur la route By-Pass, dans la commune de Lemba à Kinshasa, a fait cinq morts, dont trois sur place, et plusieurs blessés graves. Les corps des victimes ont été transportés à la morgue de l’Hôpital général de référence de Kinshasa, tandis que les blessés ont été conduits aux Cliniques universitaires, où deux d’entre eux ont succombé à leurs blessures.

Selon des témoins, qui ont fait également état de trois rescapés dont une femme et son bébé, l’accident a été provoqué par deux véhicules qui se dirigeait en sens opposé. Un bus à destination du rond-point Ngaba est entré en collusion, au niveau du pont Mungul Diaka, avec un autre bus, celui de la STUC (Société des transports urbains du Congo) roulant en sens opposé, a indiqué la source.

 

 

 

ECONOMIE

 

Réalisations multiformes du BCECO durant l’exercice 2007

 

Kinshasa - Le directeur général du Bureau central de coordination (BCECO) Matata Ponyo Mapu, a procédé vendredi devant la presse, à la présentation du rapport annuel 2007 de son service. Parmi les réalisations à son actif durant cette période, il a noté la réhabilitation de 325 écoles à travers toute la RDC. Ces écoles ont été équipées de 23.691 bancs, tandis que neuf instituts supérieurs ont été remis en état.

Dans le domaine de l’agriculture, souligne le document, le BCECO a livré aux agriculteurs 13.162,3 tonnes de semences améliorées, 43.675 boutures de manioc et a rendu praticables 3.216 km de pistes rurales. Sur les plans sanitaire et des infrastructures urbaines, le BCECO a mis en place sept centrales de médicaments et réhabilité 293 centres de santé, y compris 30 hôpitaux. Au cours de la même année, il a construit aussi 230 linéaires de collecteurs, sauvegardé 13 sites érosifs et réaménagé les infrastructures du stade Lumumba de Kisangani, dans la province Orientale.

En ce qui concerne la protection, poursuit la même source, 10.117 personnes vulnérables ont bénéficié d’une assistance sous diverses formes : biens de consommation, vêtements, médicaments et appui financier. Pour ce qui est de la passation des marchés au cours de l’exercice 2007, le BCECO a traité et finalisé 525 marchés pour un montant cumulé de 164.778.946,14 USD, dont 459 contrats représentant 26.449.825, 24 USD ont été obtenus par les entreprises et consultants nationaux.

Quant à la gestion financière, le rapport annuel 2007 révèle que le volume global des financements gérés par le BCECO connaît un recul de 19% en 2007 en s’établissant à 758,35 millions de dollars américains contre 936,45 millions en 2006.

Sur le volet de la gestion technique des projets pour l’année 2007, le BCECO signale tout de même que l’exécution de certains projets est caractérisée par des retards et dépassement des délais à cause principalement des faibles capacités techniques, financières et organisationnelles des entreprises titulaires des marchés, de l’état avancé de délabrement des infrastructures des transports et de nombreuses ruptures de charges qui rendent difficile l’approvisionnement des chantiers situés en provinces en matériaux de construction, ainsi que certaines difficultés d’accès au crédit bancaire par beaucoup d’entrepreneurs.   

 

 

AFRIQUE

 

Dix morts dans de nouveaux combats à Mogadiscio

 

Kinshasa - Les combats entre l`armée somalienne et les insurgés islamistes ont tué 10 personnes ces dernières heures à Mogadiscio, et les rebelles ont pris le contrôle de la ville de Jowhar, rapportent des habitants et les autorités cités par des stations de radio étrangères captées à Kinshasa lundi. Les insurgés ont attaqué la Villa Baidoa, base militaire du sud de la capitale. Six soldats ont péri dans les affrontements au cours de la nuit de dimanche à lundi, a déclaré un officier souhaitant garder l`anonymat. Deux femmes et deux hommes habitant dans le voisinage ont également été tués par les échanges de tirs de mortier, a déclaré un habitant.

"Trois autres personnes ont été blessées, mais nous n`avons pas pu les conduire ce matin à l`hôpital. Les combats étaient trop intenses." Les islamistes ont également pris, au cours de la nuit, le contrôle de Jowhar, à 90 kilomètres au nord de Mogadiscio. Selon un porte-parole d`un des mouvements islamistes, les Tribunaux islamiques, les notables locaux les ont appelés à l`aide après le départ des forces somaliennes qui ont laissé la ville sous l`emprise de clans locaux. "Nous avons sécurisé la ville.

Nous n`avons pas l`intention de rester à Jowhar", a déclaré Abdirahim Isa Adow cité par ces sources. C`est la troisième fois que les islamistes prennent le contrôle de Jowhar en deux mois, dans le cadre d`une stratégie visant à capturer brièvement des villes pour afficher leur force, rappeler leur présence aux populations locales et affaiblir les forces gouvernementales. 

 

 

SPORTS

 

Mazembe s’incline (1-2) devant Al Ittihad en Ligue des champions

 

Kinshasa - Le TP Mazembe de la RD Congo s’est incliné devant Al Ittihad de la Libye sur le score de 1-2, dimanche au stade du 11 juin de Tripoli, en match aller des huitièmes de finales de la 12ème édition de la Ligue des champions d’Afrique. Koulibaly a ouvert le score sur un coup de tête le score à la 45ème minute pour Al Ittihad avant que Bidi Mbenza n’égalise à la 63ème minute.

Le but de la différence est intervenu à la 74ème minute à la suite d’une grosse erreur de Kulukuta dans la surface de réparation. Il faut signaler les prouesses du gardien Kidiaba Muteba qui était dans son meilleur jour. N’eût été lui, le TP Mazembe aurait perdu avec un score plus lourd suite au mauvais arbitrage de l’arbitre burkinabé. Le match retour aura lieu dans deux semaines au stade de la Kenya à Lubumbashi.

 

Le Signal du Continent/ACP/APA

Commenter cet article