4.000 braconniers étrangers en divagation dans la Province Orientale

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa


 

LOGO-CONTINENT.jpg 

Administration et Rédaction : 75, Marius Duchéstraat 1800 Vilvoorde-Belgique – Compte : 000-1779090-13
Tél.: + 32 53 41 62 34 – GSM : + 32 496842694 – 485453016 –  e-mail :
lesignalmagazine@yahoo.fr 
Représentation Kinshasa: 54, Avenue Ndala - Kinshasa-Lemba - Tél : + (243) 89 81 34 349
 

 

 

 

 

 

INFOS NATIONALES

 

4.000 “Mbororo” (braconniers étrangers) dans la Province Orientale

 

Kinshasa - Comme dans un Etat sans maître, 4.000 « Mbororo », des éleveurs et braconniers d’origine étrangère venant du Tchad, du Soudan et du Cameroun ainsi que de la Libye, ont été identifiés dans la Province Orientale, déstabilisant son entité. Ils regroupent au total 50.000 têtes de bétail. C’est en substance de cela que le vice-gouverneur de la province Orientale, Bangakya Angaze, est venu faire part, mardi, au président de l’Assemblée nationale Vital Kamerhe.

Par ailleurs, Vital Kamerhe, a également reçu longuement, le gouverneur du Sud-Kivu, Louis Léonce Muderhwa, accompagné des personnalités politiques originaires de cette province, avec lesquels il a échangé sur la situation dans la province. Le président Kamerhe a prodigué des conseils à ses hôtes pour le retour définitif de la paix dans cette région en proie à l’insécurité. « Le président Kamerhe nous a prodigué de sages conseils. Nous allons fédérer un leadership de la province pour son développement », a déclaré à l’issue de l’audience l’autorité provinciale qui s’est félicité de l’initiative de Vital Kamerhe, élu du Sud-Kivu comme lui-même..

 

Mesures d’évacuation de 4000 éleveurs « Mbororo » en province Orientale

 

Le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, Décentralisation et sécurité, Denis Kalume, a été informé, mardi, par le vice-gouverneur de la province Orientale, Joseph Bangakya Angaze, de l’évacuation du territoire national de 4.000 éleveurs étrangers dits « Mbororo » identifiés par les services provinciaux, le 26 avril dernier. Les opérations d’évacuation, a indiqué le vice-gouverneur Bangakya, ont eu lieu en deux phases consacrées d’abord à l’identification et au recensement des « Mbororo » dont certains sont d’origine tchadienne, camerounaise, soudanaise et même libyenne, ensuite au retour dans leurs pays respectifs de ces éleveurs entrés de façon irrégulière en République démocratique du Congo. Actuellement, les autorités provinciales ont renforcé le contrôle aux frontières.

 

Des jumeaux nouveau-nés retrouvés morts sous le pont Bitshaku-tshaku à Barumbu

 

Kinshasa - Les corps inanimés des jumeaux, nouveau-nés, ont été jetés sous le pont Butshaku-tshaku entre les avenues Usoke et rails dans la commune de Barumbu à Kinshasa, a-T-on constaté mardi. L’auteur de ce crime n’est pas encore connu mais, selon les témoignages recueillis auprès des habitants du quartier, de tels agissements sont souvent l’œuvre des « shégués » ou filles de la rue qui passent la nuit sous le pont, dans les tunnelles et sur les tables du marché Bitshaku-tshaku. Ces dernières pratiquent souvent des avortements ou mettent au monde pour ensuite étrangler leurs bébés et les jeter dans la rivière sous ce pont. La police du quartier, qui est venue constater le fait, a transporté ces corps au Centre mère et enfant de la Croix-Rouge avant de procéder à une rafle de ces « shegués », filles et garçons confondus pour besoin d’enquête.

 

Libération de deux éléments de la police des mines impliqués dans le vol d’une pierre de 14 carats de diamant

 

Mbuji-Mayi - Deux éléments de la police des mines, impliqués dans une affaire de vol de diamant de quatorze (14) carats ravis aux creuseurs clandestins du polygone de la MIBA, actuellement en détention préventive, ont été libérés par le parquet militaire, faute de preuves matérielles à fournir par les plaignants et le gouvernorat de la province du Kasaï Oriental, a-t-on appris à l’auditorat militaire de la garnison de Mbuji-Mayi.

Les deux policiers des mines ont plaidé non coupables, ce qui a convaincu l’organe de la loi qui les a relâchés sous caution. A la demande des plaignants, ce dossier sera transmis au parquet civil, précise la source. Actuellement, les creuseurs clandestins sont détenus pour imputations dommageables et calomnie à l’endroit de ces deux policiers, renseigne-t-on.

 

346 familles sans logis dans l’agglomération d’Inga

 

Inga - Trois cent quarante-six familles sont actuellement sans logis dans la cité d’Inga, dans le secteur d’Isangila, territoire de Seke-Banza, district du Bas-Fleuve, à la suite de la pluie torrentielle qui s’est abattue dernièrement sur cette agglomération, détruisant plusieurs maisons en matériaux semi–durables et emportant les toitures d’autres maisons d’habitation, a-t-on appris lundi de source administrative. La même source indique par ailleurs que cette population sinistrée souffre également de carence en eau potable, sans toutefois préciser les causes internes et externes de cette situation.

Actuellement, souligne la source, la population utilise l’eau des puits, au mépris des règles d’hygiène avec comme conséquence la propagation des maladies d’origine hydrique, notamment la diarrhée, la verminose et la typhoïde. Le chef de la cité d’Inga sollicite l’implication du gouvernement du Bas-Congo dans la solution aux problèmes socio-sanitaires et humanitaires dont souffre cette population, conclut la source.

 

Les ressortissants du Bas-Congo invités à s’unir pour le développement

 

Kinshasa - Le président de l’Assemblée provinciale du Bas-Congo, François Kimasi Matwiku Basaula, a invité lundi, tous les ressortissants de cette province à « s’unir pour le développement », à l’occasion du 31e anniversaire de la mort du co-fondateur de l’ABAKO (Association des Bakongo), Edmond Nzeza N’Landu, devenue plus tard l’Alliance des Bakongo.

M. Kimasi, également président général de l’ABAKO (Alliance des Bâtisseurs du Kongo) a retracé au cours de cette journée l’historique de ce mouvement indépendantiste qui avait porté au pouvoir le premier Président de la RDC, Joseph Kasa-Vubu.

Plusieurs autres orateurs ont pris la parole au cours de la cérémonie organisée à la salle paroissiale de l’église St Joseph, au quartier Matonge, dans la commune de Kalamu, pour exhorter les participants à l’unité et à la valorisation de la culture Kongo. Le Pr Makuala de l’Univeristé de Kinshasa a, pour sa part, appelé à la valorisation de l’Université Kongo, un « instrument de réflexion et de développement ».

Appelé affectueusement « papa Edmond Nzeza-N’Landu », ce monument de la politique du Bas-Congo, s’est éteint le 28 avril 1977.

 

Un depute provincial du Maniema à la prison centrale

 

Kindu - La prison centrale a été assaillie par les députés provinciaux du Maniema pour protester contre la condamnation d’un membre de l’Assemblée provinciale, samedi dernier  dans la soirée, en vue de  contraindre les autorités judiciaires à libérer leur collègue Raphaël Ngumbi. Ce groupe d’élus du peuple a menacé de se faire prisonnier au cas où ce dernier n’était pas immédiatement relâché malgré l’illégalité manifeste de cette attitude contraire aux procédures judiciaires.

Devant la tension vive provoquée dans la ville de Kindu, le gouverneur de province, le Dr Didier Manara Linga, s’est impliqué personnellement dans cette affaire pour calmer les esprits en obtenant la libération du député condamné. Rappelons que Raphaël Ngumbi, poursuivi pour escroquerie, a été condamné le 08 avril dernier à 2 ans de prison ferme, au remboursement des montants de 250$ et 697.000 FC plus 5000 $US d’amende par le Tribunal de Grande instance par un jugement régulièrement rendu après trois audiences au cours desquelles les deux parties en comparution étaient assistées des avocats.

 

 

ECONOMIE

 

Des mécanismes nouveaux pour la reprise des activités de l’AMI-Congo

 

Kinshasa - Le comité de gestion de l’Agence maritime internationale du Congo (AMI-Congo) fait appel à des mécanismes nouveaux tels la réduction de son personnel, la reprise des activités de représentations maritimes, la consolidation des accords avec les partenaires extérieurs et locaux ainsi que le renforcement du service transit en vue de contourner les effets de la crise qui secoue cette entreprise.

Le directeur général de l’AMI-Congo, Emmanuel Mayilukila Lusiasia, qui l’a confié lundi, a souligné qu’avec le renouvellement de l’agrément de son entreprise auprès de l’OFIDA (Office de douane et assises), l’AMI-Congo est aussi en mesure de réhabiliter le service de Transport routier sous douane (TRD). En outre, sur le plan extérieur, l’AMI-Congo vient d’établir un certain nombre de contrats de partenariat avec des sociétés exerçant la même fonction qu’elle en Ouganda, au Kenya, en Tanzanie, en République du Congo et en Belgique. Des accords similaires seront conclus avec certaines compagnies d’Asie, lesquelles travailleront en collaboration avec l’AMI-Congo, a confirmé M. Lusiasia.

 

Réhabilitation prochaine du service voyage et tourisme à l’AMI-Congo

 

Le directeur général de l’AMI-Congo a annoncé, mardi, la réhabilitation au mois de mai prochain du Service Voyage et Tourisme dans son entreprise. Le service aura son siège principal à Kinshasa et des succursales à Bukavu, à Kisangani, à Goma et à Lubumbashi, a indiqué M. Lusiasia. Il a précisé qu’avec cette réhabilitation, l’Agence maritime retrouve sa place dans ce secteur.

 

Le sac de ciment vendu à 13 dollars américains, selon le ministre Futa

 

Kinshasa - Le ministre de l’Economie nationale et du commerce André-Philippe Futa a lancé, lundi, l’opération vente de ciment dans la ville de Kinshasa à la FIKIN au prix unique de 13 dollars américains, en vue de décourager les spéculateurs de ce produit, autrefois vendu à plus de 20 dollars américains.

Le gouvernement, a-t-il indiqué, ouvrira à travers la ville province de Kinshasa 24 dépôts témoins de vente de ciment où la population pourra, pendant une semaine, s’approvisionner. Durant cette opération, il est autorisé d’acheter uniquement cinq sacs de ciment par personne, a précisé André-Philippe Futa. Les opérateurs économiques ont salué la décision du gouvernement, espèrant que les sacs ainsi achetés prendront la direction des chantiers et non celle des entrepôts où ils seront stockés pour être vendus plus tard à un prix beaucoup plus élevé.

Toutes les mesures précédentes sont restées sans effets. Le gouvernement devait prendre toutes les dispositions pour assurer le suivi de cette décision après l’expiration de ce délai de 8 jours de la vente qualifiée de pédagogique, selon la vision du ministre de l’Economie nationale et commerce. 

 

Les travaux de réhabilitation des tronçons routiers N’Sele-Lufimi-Kwango-Kenge prévus en mai prochain

 

Kinshasa - Les travaux de réhabilitation et  de reconstruction des tronçons routiers N’Sele-Lufimi-Kwango-Kenge et Lufimi-Kwango vont démarrer en mai prochain, indique-t-on mardi au ministère des Infrastructures, travaux publics et reconstruction (ITPR).

Ils sont confiés aux entreprises SOGEA-SATOM pour le tronçon Lufimi-Kwango et SINO-HYDRO pour la partie N’Sele-Lufimi et Kwango-Kenge ainsi que la réhabilitation du pont Lufimi sur la rivière qui porte le même nom à l’issue d’un appel d’offre lancé il y a plusieurs mois. Le financement de ces tronçons sera assuré par l’Union européenne pour le tronçon Lufimi-Kwango et la Banque africaine de développement (BAD) pour les tronçons N’Sele-Lufimi-Kwango-Kenge. Ces tronçons, précise-t-on, s’inscrivent dans le cadre de cinq chantiers suivant le calendrier d’exécution du programme publié dernièrement par le ministère des ITPR.

 

Les travaux de l’avenue Mushie (Lingwala) suspendus

 

Kinshasa- Les travaux de réhabilitation de l’avenue Mushie dans la commune de Lingwala sont suspendus faute de financement, a-t-on appris mardi au ministère des Infrastructures, travaux publics et reconstruction (ITPR). Ces travaux consistaient en la réhabilitation des ouvrages de drainage ainsi que la chaussée. A ces jours, constate-t-on, l’entreprise a abandonné les matériaux, les parties de la chaussée découpées, les ouvrages de drainage bouchés, avec comme conséquence l’impraticabilité de la route et l’insalubrité du quartier. Le ministère des Infrastructures, travaux publics et reconstruction, renseigne-t-on de mêmes sources, est à la recherche d’un financement pour la réhabilitation de cette route en vue de rendre salubres les quartiers concernés.

 

 

SPORTS

Maniema Union perd son match contre New Soger par forfait

 

Kinshasa - L’AS Maniema Union de Kindu vient d’écoper d’un forfait pour son match contre New Soger du Katanga, indique une notification du comité de gestion de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) adressée aux clubs finalistes et parvenue mardi. Il est reproché à l’équipe de l’AS Maniema Union d’avoir aligné le joueur Kalume Banga non qualifié et qui avait pris part au match du 13 avril 2008 à Kindu au stade Lumumba comptant pour la 1ère journée. Selon la même source, tous les autres résultats de la 1ère et 2ème journées sont homologués.

Le TP Mazembe de Lubumbashi doit payer 1.000 USD d’amende dans les 8 jours qui suivent la notification de la présente pour avoir jeté les projectiles sur les officiels et sur l’équipe adverse, avoir détruit la grille avant d’envahir la zone neutre et l’aire du jeu, menacé les officiels, procédé à la destruction méchante des drapelets du coin, des panneaux publicitaires, vitres du stade et s’être illustré par une attitude inconvenante allant jusqu’à l’enlèvement d’un portail du stade. L’équipe est suspendue jusqu’au payement de la totalité du montant fixé et la réparation des préjudices causés tels qu’évalués par le gestionnaire du stade, avec possibilité de jouer son prochain match à huis clos en cas de récidive.

Pour le FC Saint Eloi Lupopo, il doit payer également 300 USD suite au comportement de ses supporters pour avoir jeté les projectiles sur les joueurs de TP Mazembe. L’arbitre central de ce match M. Badiambile Tito est suspendu pour 4 mois pour avoir fait une fausse déclaration devant la commission des arbitres. L’AS V.Club de Kinshasa et le DC Motema Pembe payeront respectivement 930 USD et 1.250 USD pour envahissement du terrain et la redevance pour le port de logo publicitaire Skol.

 

Le Signal du Continent/ACP/APA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article