Pas de rupture entre la RDC et la Belgique, selon Mbusa Nyamwisi

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

RDC/Belgique : Il n’y aura pas de rupture, selon Mbusa Nyamwisi

Kinshasa – Il n’y aura pas de rupture entre la République démocratique du Congo (RDC) et la Belgique, a assuré jeudi le ministre congolais des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Antipas Mbusa Nyamwisi, reçu à la Commission des relations extérieures de l’Assemblée Nationale. « On essaye de requalifier les rapports », a-t-il affirmé, notant qu’il y a même des rapports au haut niveau ».

M. Mbusa était entendu par la Commission sur des questions d’actualité brûlante, notamment sur la brouille entre Kinshasa et Bruxelles à la suite des déclarations du ministre belge des Affaires étrangères, Karel De Gutcht à l’endroit du Chef de l’Etat congolais, propos que Kinshasa politique qualifie de peu recommandables, mais que toute la communauté congolais, belge et internationale juge au plutôt justes et fondés, sans toutefois s'accorder sur la manière.

Le ministre congolais a déploré que cette question soit beaucoup amplifiée même par les Congolais, avant de souligner que « la RDC a droit au respect et qu’au ministère, nous sommes serein ». Les députés ont, quant à eux, relevé les erreurs protocolaires qui ont conduit à des désagréments déplorés, invitant le ministre des Affaires étrangères, responsable du protocole d’Etat, à prendre les choses en mains.

S’agissant des FDLR dont la Commission voulait être fixée sur la délocalisation, M. Mbusa a affirmé que ces éléments seront relocalisés à un endroit prévu, loin de là où ils sont. Le ministre des Affaires étrangères a également été auditionné sur la situation des Congolais vivant en Afrique du Sud, en rapport avec les dernières manifestations de xénophobies survenues dans ce pays contre les étrangers.

Le Signal du Continent/APA

Commenter cet article