Mbatshi organise une marche de soutien à Matadi, Moïse Katumbi travaille au Katanga

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

Pendant que Mbatshi organise des marches de soutien à Matadi, Moïse Katumbi travaille au Katanga


Inauguration des équipements de radio et de télévision de la RTNC/Katanga

 

Lubumbashi - M. Moïse Katumbi Chapwe, gouverneur du Katanga, a procédé la semaine dernière au siège de la station provinciale de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), à l’inauguration des équipements de radio et de télévision de cette chaîne officielle (RTNC-Katanga), don personnel que lui-même a remis pour une valeur de 500.000 (cinq cents mille) dollars américains.

Dans son mot de circonstance, M. Kipolongo Mukambilwa, ADG de la RTNC, a remercié le gouverneur du Katanga pour ce don combien bénéfique pour les habitants du Katanga, avant d’émettre le vœu de voir le geste de Moïse Katumbi servir d’exemple à tous les gouverneurs de province, premiers utilisateurs des stations provinciales.

Auparavant, M. Senga Lokavu, directeur provincial de la RTNC/Katanga, avait remercié le gouverneur du Katanga pour ce geste combien louable pour les agents de la RTNC/Katanga.

… Et l’hôpital général de Kashobwe


Le gouverneur Moïse Katumbi Chapwe a également inauguré l’hôpital général de Kashobwe, réhabilité sur son financement propre et celui des partenaires humanitaires. Le gouverneur a remercié les partenaires pour la réalisation de cette œuvre, qui aidera la population de cette partie de la province.
Il a condamné les mariages et grossesses précoces ainsi que l’analphabétisme, invitant les habitants à la protection du patrimoine acquis. Le gouverneur a également encouragé la campagne de reboisement en plantant un sapin devant l’hôpital. Après la coupure du ruban, les invités venus de Kinshasa et de Lubumbashi ont visité l’hôpital, en commençant par le bloc opératoire suivi de toutes les autres salles équipées avec du matériel moderne et climatisées.

 


… Au Bas-Congo : Marche de soutien à l’AMP, comme au vieux temps du parti-Etat


Matadi - La province du Bas-Congo, qui partage une frontière commune de plusieurs kilomètres avec trois provinces angolaises et une autre de la République du Congo, ne servira jamais de base-arrière à des infiltrés qui viendraient troubler la paix chèrement acquise en RDC grâce à la volonté politique du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. Le gouverneur du Bas-Congo, Simon Mbatshi Batshia, a fait cette déclaration devant le bâtiment administratif du gouvernorat, à l’issue d’une marche de soutien de plus de trois heures au Président de la République dans ses efforts inlassables pour la restauration de la paix et des droits humains au Sud et au Nord-Kivu, autrefois le théâtre de guerres fratricides entretenues par certains fils égarés de la RDC en mal de positionnement.

Comme si les infiltrés viendront demander la permission à M. Mbatshi ou si il avait les moyens militaires de les en empêcher, alors que le gouverneur du Bas-Congo sait pertinemment bie, comme tout autre citoyen que l’armée congolaise excelle plutôt à prendre fuite devant l’ennemi, sauf lorsqu’il s’agit de tuer et piller la population civile.
« J’exhorte toute la population du Bas-Congo à exercer une vigilance accrue en dénonçant tout mouvement suspect aux frontières de la province pour une paix durable, socle de tout développement », a poursuivi le chef de l’Exécutif provincial qui a rendu un hommage déférent au Chef de l’Etat pour avoir mis hors d’état de nuire le seigneur de guerre qui semait la désolation à l’Est du pays, le général déchu Laurent Nkundabatware, sans dire comment le chef de l’Etat congolais a fait pour cela.

Dans une ville presque sans eau ni électricité

Les députés et ministres provinciaux, les dirigeants des entreprises publiques et privées, les militantes et militants des partis politiques membres de l’AMP ainsi qu’une foule en liesse ont prit part à cette marche en partant du rond-point M’zee Laurent-Désiré Kabila pour converger vers le bâtiment administratif du gouvernorat du Bas-Congo à Matadi.
Les manifestants qui scandaient des slogans appuyant les actions du Chef de l’Etat articulées autour des cinq chantiers de la République, portaient des calicots dénonçant les violences faites aux femmes et aux enfants lors des guerres à l’Est du pays.

Des choses d’une époque longtemps révolue mais qui se passent encore sous l‘instigation de l‘AMP Mbatshi dans une ville de Matadi pourtant en proie à de graves problèmes de desserte d’eau et d’électricité, malgré le grand fleuve Congo qui la borde et le barrage d’Inga à quelque 25 km de là. Pourtant, jamais on a vu la population marcher pour réclamer le rétablissement de la distribution d’eau et d’électricité.

Les marches de soutien ont un succès fou puisqu'à l'issue de la bêtise, le gouverneur va distribuer de l’argent à cette population clochardisée, surtout la bière va couler à flots, et aux frais de la princesse.

 


 

Commenter cet article