Affaire Bemba : On s'achemine vers un non-lieu, selon le RENADHOC

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa



LOGO-CONTINENT.jpg

Administration et Rédaction : 75, Marius Duchéstraat 1800 Vilvoorde-Belgique – Compte : 000-1779090-13
Tél.:  + 32 53 41 62 34 – GSM : + 32 496842694 – 485453016 –  e-mail :
lesignalmagazine@yahoo.fr 
Représentation Kinshasa: 54, Avenue Ndala - Kinshasa-Lemba - Tél : + (243) 89 81 34 349        



Affaire Jean-Pierre Bemba à la CPI 


On s'achemine vers un non-lieu, selon le RENADHOC


Kinshasa - Face à toutes ces preuves, La défense du sénateur Jean-Pierre Bemba, président du MLC (Mouvement de libération du Congo), actuellement détenu à la Cour pénale internationale (CPI) à la Haye, estime qu’un non-lieu se profilerait à l’horizon, face aux preuves qu'elle a apportées devant la cour, selon le rapport fait à Kinshasa par M. Floribert Chebeya, secrétaire exécutif du Réseau national des organisations de défense des droits de l’homme (RENADHOC), lors de la restitution de l’audience de confirmation des charges sur l’affaire « procureur/CPI- Jean-Pierre Bemba Gombo du 12 au 15 janvier dernier.

La défense du prévenu fait état des massacres qui se seraient déroulés à Bangui et s’interroge si les troupes du MLC, favorables à l’ancien Président centrafricain Ange Félix Patassé qui les a sollicitées, auraient pu commettre de telles bévues dans les quartiers favorables à celui-ci, a relevé à cet effet M. Chebeya qui a dit après avoir assisté à l'audience en qualité d’observateur. Le secrétaire exécutif du Renadhoc a ajouté que le prévenu a eu la latitude d’être en contact permanent avec ses avocats par des notes qu’il leur adressait durant le déroulement du procès et a déclaré à la barre n’avoir aucune plainte à formuler concernant les conditions de sa détention.

La première audience avait concerné l’établissement de la responsabilité pénale individuelle de Jean-Pierre Bemba face aux charges portées à sa personne, pour crime de guerre et contre l’humanité. Plusieurs sympathisants congolais avaient effectué le déplacement de La Haye, mais seuls quelques dizaines ont pu franchir le seuil du tribunal, barricadé derrière un dispositif de sécurité d'une puissance à décourager les activistes les plus audacieux. Les autres étaient tenus à une distance respectable, sans aucun moyen de pression.


Le président national du MPCR menacé de mort pour avoir voulu défendre les intérêts du Bas-Congo


Kinshasa - Le député Jean-Claude Vuemba, élu de Kasangulu (district de la Lukaya, au Bas-Congo) a dénoncé jeudi, au cours d’une conférence de presse tenue au siège de son parti dans la commune de Ngiri-Ngiri à Kinshasa, les menaces de mort et autres agressions multiformes dont il est l’objet pour avoir défendu les intérêts de ses électeurs en particulier, et du peuple congolais en général, dans l’affaire « Riz avarié et impropre à la consommation » bloqué au port de Matadi et surtout dans l’affaire des déchets toxiques enfuis à Kasangulu.

« J’ai porté plainte contre inconnu auprès du Procureur général et je lance un appel pressant en faveur de la mise en place d’une commission d’enquête chargée de la clarification de cette affaire extrêmement grave et faisant état d’une tentative de ma déstabilisation à Kasangulu », a dit notamment Jean Claude Vuemba. Ces menaces, a-t-il expliqué, viennent de certains groupes financiers appuyés par certaines autorités nationales acquises à la corruption. « Nous devons nous opposer au mur de l’argent qui veut décimer l’avenir de tout notre peuple, selon leurs intérêts », a-t-il lancé en direction du peuple congolais. Dans le même chapitre, il a passé en revue la situation difficile que traversent les populations et entretenue, selon lui, par certaines autorités jouissant d’une impunité.


Jean-Pierre Bemba regagnera Kinshasa, selon JC Mvuemba

Au sujet de sa mission de bons offices pour rassembler la famille de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social), Jean-Claude Vuemba a soutenu que l’UDPS est un grand parti politique qui ne peut pas disparaître, puisque son grand leader Etienne Tshisekedi est en repos médical en Europe. « Nous avons le devoir de jouer les bons offices et appelons d’autres dirigeants des partis politiques à faire autant car, sans l’UDPS, il n’y aurait jamais eu d’opposition sur la scène politique congolaise ».

Le président du MPCR a renouvelé sa foi en Jean-Pierre Bemba, président du MLC (Mouvement de libération du Congo) détenu par la Cour pénal internationale (CPI) à la Haye. « Jean-Pierre Bemba arrivera à Kinshasa où il est désigné chef de l’Opposition institutionnelle », a dit le député national Jean Claude Vuemba.

Le Président national du MPCR a par ailleurs appelé à la vigilance du peuple congolais sur l’intégrité du territoire national, donnant ainsi la position de son parti sur la situation née de l’intervention et des opérations militaires menées sur le territoire congolais par les armées ougandaise et rwandaise, conjointement avec les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Il a déclaré soutenir la majorité des députés nationaux qui ont signé la pétition exigeant une session extraordinaire du Parlement sur la présence des troupes des armées étrangères dans l’Est du pays. « Nous dénonçons l’accord signé entre le Rwanda et la RDC et voudrions connaître les termes de cet accord, selon les termes de la Constitution », a expliqué le président national du MPCR, reconnaissant toutefois les prérogatives du pouvoir exécutif dans la conduite des opérations militaires par les troupes étrangères dans le territoire national.


Le maire de Bruxelles à Kinshasa


Kinshasa - M. Freddy Thielemans, maire de la ville de Bruxelles, est arrivé mercredi soir à Kinshasa à la tête d’une importante délégation pour un séjour du travail de trois jours dans la capitale congolaise. Accueilli à sa descente d’avion à l’aéroport international de N'Djili par le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, M. Thielemans a situé son voyage dans le cadre de réciprocité à une visite effectuée par son homologue l’an dernier dans la capitale belge.

De son côté, M. Kimbuta s’est déclaré satisfait de l’arrivée pour la première fois à Kinshasa du premier citoyen de Bruxelles depuis que les deux villes sont jumelées voici près d’une décennie. Durant sa mission à Kinshasa, la délégation de Bruxelles aura d’intenses activités avec le gouvernement provincial, notamment en rapport avec la matérialisation d’un projet pilote en matière de salubrité publique dans la commune de Matete.

L’accord de jumelage entre Bruxelles et Kinshasa porte entre autre sur les secteurs de la santé, de l’assainissement et de l’état-civil. Dans ce dernier volet, les services de l’état-civil des communes urbaines se sont beaucoup améliorés ces trois dernières années, grâce à l’appui de la ville de Bruxelles. Outre Bruxelles, Kinshasa est jumelée notamment aux villes de Brazzaville, de Dakar, de N’Djamena et récemment à celle de Tshwane en RSA.

Vol  à l’Université Joseph Kasa-Vubu de Boma


Boma - 12.574.884,4 FC et 899 USD destinés notamment à la paie des agents ont été dérobés à l’Université Joseph Kasa-Vubu (UKV) de Boma dans la nuit de dimanche à lundi derniers, a-t-on appris  de source académique auprès de cet établissement d’enseignement supérieur.

Les voleurs ont profité de l’absence de la sentinelle pour forcer le bureau de la comptabilité, avant d’emporter tout l’argent disponible et de disparaître dans la nature sans être inquiétés, indique la source qui précise que la sentinelle a été mise aux arrêts et gardée à la police, pour besoin d’enquête et pour n’avoir pas signalé son absence. Un forfait similaire s’est  produit la même nuit à la coordination des écoles conventionnées catholiques située à côté de l’Université Joseph Kasa Vubu, où plus d’un million de francs congolais ont été soustraits.


Tabu Ley quitte le gouvernement provincial de Kinshasa


Kinshasa - Pascal Tabu-Ley, ministre de la Culture et Arts, en convalescence en Europe après y avoir été acheminé en urgence, vient d'être remplacé au gouvernement provincial de la Ville de Kinshasa, avec trois autres ministres, à savoir Petterson Kialenka de l’Agriculture, Mme Salumulwa Kyota de la Fonction publique urbaine et Ngoma Iwati de la Santé, aux termes d’un arrêté du gouverneur de cette ville province, André Kimbuta Yango, rendu public mercredi soir.

undefinedQuatre nouveaux ministres font leur entrée au sein du gouvernement provincial à la même occasion. Il s’agit du ministre en charge de la Santé, des Affaires Sociales et Actions humanitaires, Clément Kokolo Tati Di-Mayeyi, de celui chargé de l’Agriculture, Pêche, Elevage et Développement rural, M. Noël Bofakile, du ministre de la Fonction publique urbaine, Emploi et Egalité des chances, Mme Nephtalie Idia Mukumukira, et celui des Transports, Tourisme, Culture et Arts, M. Roddy Mpika Massamba.

Une seule permutation est opérée au ministère de l’Energie, Mines, Jeunesse et Sports, qui sera animé par M. Emmanuel Mangwana Nzolameso, ancien ministre des Transports.

Voici par ailleurs la composition de la nouvelle équipe du gouvernement réaménagé : 1. Ministre du Plan, Budget, Travaux Publics et Infrastructures : M. Jean-Claude Muissa Monga Lilombo. 2. Ministre de la Population, Sécurité et Décentralisation : M. Godard Motemona Gibolum Ya-Kembi. 3. Ministre des Finances, Economie, Commerce, Industrie, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanat : M. Robert Luzolanu Mavema. 4. Ministre de l’Education, Environnement, Communication et Genre : Mme Thérèse Olenga Kalonda. 5. Ministre de l’Energie, Mines, Jeunesse et Sports : M. Emmanuel Manguana Nzolameso. 6. Ministre des Affaires foncieres, Urbanisme et Habitat : M. Antoine Bidingi Muzingu. 7. Ministre de la Santé, Affaires sociales et Actions humanitaires : M. Clément Kokolo Tati di-Mayeyi. 8. Ministre de l’Agriculture, Pêche, Elevage et Développement rural : M. Noël Botakile. 9. Ministre de la Fonction publique urbaine, Emploi et Egalité des Chances : Mme Nephtalie Idia Mukumukira. 10. Ministre des Transports, Tourisme, Culture et Arts : M. Roddy Mpika Massamba.

Le vieux Babin a été enterré jeudi à Kinshasa

Kinshasa, 20/02 (ACP) – Jean-Philippe Babinyanga ya Luvanga, premier président de la section basket-ball féminin de l’AS V. Club, dans les années 70, a été enterré jeudi au cimetière de Benseke-Mfuti, dans la commune de Mont-Ngafula, à Kinshasa. Décédé à Bruxelles, en Belgique, le jeudi 5 février courant, sa dépouille mortelle avait été acheminée dans la capitale congolaise mardi et exposée en la salle de spectacles du Zoo, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

Le Basket Club AS V.Club dames, qu’il avait dirigé depuis sa création en 1971 jusqu’à 1979 puis en 1981, s’était adjugé plusieurs titres au championnat de Kinshasa. Babinyanga s’était ensuite installé dans la capitale belge où il s'est notamment illustré avec l'ouverture de son désormais célèbre bar "Chez Babin", incontournable lieu de rencontres des membres de la colonie congolaise d'alors ainsi que des Congolais de passage à Bruxelles.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article