Dominique Strauss-Kahn inculpé de violence sexuelle à New York

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

Le Directeur général du Fonds monétaire international (FMI), le Français Dominique Strauss-Kahn, a été inculpé ce dimanche d'agression sexuelle, tentative de viol et séquestration de personne. Des faits qui se seraient produits à l'hôtel Sofitel de New York sur une femme de chambre dépêchée pour faire le ménage. Le patron du FMI était sorti nu de sa salle de bain, se serait jeté sur la dame de 32 ans, l'aurait plaquée au sol avant de tenter de la violer. Inculpé depuis samedi soir, il a plaidé non coupable.

Après les faits lui reprochés, qu'il nie entièrement d'ailleurs, DSK avait quitté précipitamment l'hôtel pour s'envoler pour l'Allemagne où il devait rencontrer la Chancelière allemande puis se rendre en Belgique où doivent se réunir les ministres européens des Finances. Il a été débarqué de l'avion d'Air France et mis sous les verrous. Il risque de 10 à 15 ans de prison selon la loi américaine.

Suivez les dernières informations après l'inculpation de Dominique Strauss-Kahn.

 

Dominique Strauss-Khan caracolait depuis des mois en tête des sondages en France en perspective des élections présidentielles, avec l'effondrement de la popularité du président Sarkozy et à un mois et demi de l'ouverture des primaires socialistes. Cette inculpation tombe donc comme un couperet au sein du parti socialiste où il faisait office de favori et le candidat à même de battre Nicolas Sarkozy. Mais Dominique Strauss-Khann n'est pas à son coup d'essai. Il y a peu une employée du département Afrique au FMI s'était également plainte de harcellement sexuel sur mais l'affaire avait été étouffée compte tenu de la position de la personne soupçonnée.

L'inculpation du patron du FMI rappelle étrangement celle du Premier ministre italien Berlusconi mais surtout celle du vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, pressenti comme probable candidat aux présidentielles congolaises de 2011 capable de tenir tête au président Kabila, après son 'échec' en 2006. Accusé de crimes de guerre perpétrés par les troupes qu'il avait dépêchées en République centrafricaine, sa carrière politique semble s'être arrêtée avec son arrestation en Belgique et sa détention au Tribunal pénal international de La Haye

Même si DSK était relâché, il serait quand même privé de son passeport. Pire, ses adversaires politiques ne s'empêcheront pas d'épingler les nombreuses frasques sexuelles de cet homme politique aujourd'hui à son troisième mariage et qui traîne derrière lui une réputation de chaud lapin. L'affaire risque de mettre un frein à sa carrière politique qui s'annonçait brillante. Elle est également perçue comme un coup dur pour la France qui risque là de perdre définitivement le poste convoitée du FMI.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le pédagogue 15/05/2016 20:25

Le pédagogue :


Dans les aires de turpitudes, il n’y a pas que le sexe : il y a aussi le cul.
En France, « les femmes libérée » et leurs équivalents au masculin, font de la baise l’un des principes fondamentaux de la « parité » !
Les « accusations » d’agressions, de harcèlements sexuels pimentent la « démocratie », et rappellent qu’il y a « une justice » qui blanchit les politicards désignés, lorsque ce n’est pas eux qui font condamner les « victimes » pour « diffamation ».
Et le spectacle se poursuit.
Lorsqu’il s’agit de politicards d’un certain « calibre », dans les pays « cifilizés », les « zélés-cteurs » et les « zéléés-ctrices » en redemandent.
Au temps de Sarkozy et de ses histoires avec ses femmes, les hurlements de la gauche contre la droite ne cessaient pas.
Ils voulaient « la Ré-pu-blique exemplaire ».
Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !
Aujourd’hui, les histoires de François Hollande avec ses femmes ne regardent que lui, dit la gauche, et toute « révélation » est une « atteinte à la vie privée » et donnera lieu à des poursuites judiciaires et patati et patata.
Cela excite encore plus les « zélés-cteurs » et les « zéléés-ctrices » et les fait même jouir.
De manière générale, les « révélations » ne manquent pas quant aux « déboires conjugaux » de chefs d’État et de Gouvernement qui s’adonnent chez eux, dans des palaces ou ailleurs à des orgies, sur les frasques de ministres putes et « sauteurs », sur d’autres qui s’envoient en l’air dans des bureaux, des ascenseurs et des chiottes, sur des députés, des sénateurs et autres « élus » qui copulent à qui mieux mieux dans des véhicules de « service » et des recoins de bâtiments « publics », et fricotent dans de multiples endroits d’institutions diverses, qui aménagent mille et une rencontres pour se livrer à des enculeries et autres explorations anatomiques, sur des membres racoleurs de partis politiques, toute tendance con-fondue, qui usent de leur corps pour recruter, sur ceux et celles qui font l’éloge de la « promotion canapé », et qui défendent la fornication, l’homosexualité, le lesbianisme, l’adultère et autres.
Cependant dit l’amoral de gauche, il ne faut pas hésiter à condamner les « zabus », sans toutefois offrir aux « zénnemis islamistes », des « zarmes » pour niquer la « civilisation » !
C’est dire que « le tintamarre » parisien qui tente cette semaine, avec ses sonorités cul-turelles, d’enclencher une danse du ventre au sujet des agissements d’un Denis Baupin, dit député écologiste de gauche, désigné comme agresseur sexuel, font partie du « folklore » de la débauche.

plombier paris 12eme 01/02/2015 03:49

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa 16/04/2015 18:58

J'avais connu un moment de relâchement. Je viens de reprendre de plus belle. Je visite votre lien

plombier paris 14eme 30/01/2015 22:06

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement